– PUBLICITÉ –

Le Polaris INDY 850 XC Launch Edition 2021

Le Polaris INDY 850 XC Launch Edition

– PUBLICITÉ –

Table des matières

Sportive à tous points de vue !!

Certaines gammes de modèles ont leur heure de gloire depuis un certain temps, un peu comme les RZR pour les véhicules côte à côté ou les Silverado de Chevrolet dans le monde des camionnettes. Pour les motoneiges Polaris, la lignée Indy a su tirer son épingle du jeu au cours des dernières décennies. Lorsque le premier modèle Indy est sorti en 1980, il a révolutionné l’image de la marque dans le monde de la motoneige. Si vous vouliez être cool sur la neige, vous deviez être au guidon d’une Indy 500 de 1988. Ces machines étaient rapides, amusantes et à la fine pointe de la technologie à cette époque, et c’est encore vrai aujourd’hui pour l’Indy 850 XC 2021. C’est une machine de sentier vraiment amusante que vous devez essayer.

Parlons maniabilité

Au fil du temps, les fabricants se sont annuellement confrontés dans le but d’obtenir la bannière « meilleure de sa catégorie » ou « motoneige de l’année ». Ils veulent tous s’afficher comme le leader de l’industrie et les grands gagnants sont, bien entendu, vous et moi.  Nous avons un plaisir fou à comparer chaque modèle au niveau de la cylindrée du moteur, la puissance, la maniabilité, la suspension… Bien qu’il ne soit pas possible de cacher la cylindrée réelle, les vrais chiffres de puissance ne sont pas aussi évidents à trouver. Avec l’Indy XC Launch Edition, commençons par nous concentrer sur la maniabilité.

Le Polaris INDY 850 XC Launch Edition

La version Launch Edition (LE) diffère du modèle XC standard du fait de la zone du cockpit qui est plus étroite. La zone de la console est presque 5 pouces plus étroite, et elle est 3 pouces plus étroite à vos genoux. Polaris a beaucoup emprunté à ses concepts de snowcross pour concevoir cette configuration, et tout cela dans le but de rendre le LE plus agile et de vous donner plus de liberté de mouvement. Vous pourriez penser que ça ne fait pas une grande différence jusqu’à ce que vous y preniez place et que vous commenciez à parcourir les sentiers de manière agressive. Et qui ne veut pas rouler un peu plus agressivement? Ce qui est vraiment remarquable ici, c’est que ça rend le véhicule plus facile à conduire, surtout pour des personnes de bons gabarits comme moi.

Une grande partie de la conception se présente sous la forme du nouveau châssis de plate-forme Matryx de Polaris. Une façon de regarder l’évolution de ce châssis est de revenir à l’époque où les motoneiges étaient entièrement axées sur le moteur. L’ensemble de la motoneige était conçu autour du moteur, et les entreprises se souciaient surtout de la grosseur maximale de moteur qu’elles pouvaient insérer dans un cadre. La puissance ne signifie absolument rien si vous ne pouvez pas la contrôler, et c’est pour cette raison que les motoneiges sont maintenant de plus en plus centrées sur le pilote. La plate-forme Matryx est conçue pour vous offrir un contrôle optimal, ce qui vous permet de tirer le meilleur parti du moteur, dans ce cas, le Patriot 850, mais nous reviendrons sur le moteur dans un instant.

Souvenez-vous des premières motoneiges avec leur gros et puissant moteur. Oui, on avait la cylindrée et la puissance brute, mais une fois qu’on avait appuyé sur l’accélérateur, on faisait tout ce que l’on pouvait pour s’accrocher et garder le contrôle. Je me souviens d’avoir eu l’impression d’être traîné quelques pouces derrière la machine. Si vous vouliez ou aviez besoin de changer de direction, oubliez ça. Vous aviez à peu près autant de contrôle sur la direction qu’un passager dans la dernière rangée de sièges d’un avion de ligne. Avec l’Indy XC 137 LE, vous ne vous sentez pas du tout comme ça. Vous disposez d’une puissance énorme, mais vous êtes le pilote. Faire des corrections de parcours ne prend pas autant d’efforts que par le passé. C’est la beauté du châssis Matryx. Il s’agit d’une conception de cadre légère, mais extrêmement rigide qui utilise un alliage spécial pour créer une sensation de rigidité tout en réduisant considérablement le poids.

La suspension

À la conception étonnante du châssis s’ajoutent des performances de suspension exceptionnelles. La disposition générale est vraiment très bonne pour un large éventail de sentiers. Encore une fois, cette motoneige emprunte à la scène du snowcross, sa configuration en matière de suspension. À l’avant, la suspension indépendante à double triangulation Matryx utilise des amortisseurs à réservoir externe WER Force avec un débattement de 9,3 pouces. Ils permettent une large plage de réglage, vous pouvez donc les régler pour rouler comme vous le souhaitez.

En sentier, Polaris utilise son système de suspension PRO-CC avec un amortisseur de chenille avant WER Force associé à un amortisseur de chenille arrière WER Velocity. Ce système offre 16,2 pouces de débattement arrière. Une fois que vous l’avez réglé en fonction de votre poids et de votre style de conduite, le système arrière prend une grande partie des coups qui allaient directement à vos genoux.

Voici ce que j’ai vraiment aimé de la suspension. Une fois configuré pour moi, il m’a été beaucoup plus facile de pousser à fond en conduite agressive, tout en me permettant de me détendre et de profiter de la piste à un rythme plus modéré. Cette machine aime être poussée à fond, et encore une fois Polaris nous montre l’ADN du snowcross ici. Le châssis et la suspension de l’Indy XC LE se prêtent très bien à la conduite en position debout. Si vous préférez conduire assis la plupart du temps, vous devriez peut-être considérer une motoneige non LE. La transition de la position assise à la position debout est phénoménale, donc lorsque vous voulez vous y mettre, ça se fait tout seul, sans forcer. C’est très pratique lorsque le sentier devient accidenté et que vous devez passer devant vos amis lorsque le sentier brasse un peu plus. Et la suspension est incroyable pour les moments où le sentier damé vous propose une surprise qui se cache sous ce que vous pensiez être un chemin lisse.

Le moteur

Parlons de ce moteur Patriot 850. Ce moteur est une bête à deux têtes, un bicylindre de 840 cm3 à refroidi liquide à injection Cleanfire qui fonctionne sur un embrayage TEAM LWT. Il expulse son souffle chaud à travers un seul échappement VES à trois étages. Comme beaucoup d’entre vous, nous pensions que tous les fabricants se concentraient sur des moteurs à quatre temps avec turbocompresseurs en raison des normes d’émission polluantes plus sévères et de la puissance insensée que vous pouvez obtenir avec un moteur quatre temps moderne. Mais Polaris et Ski-Doo ont tous les deux innové avec des moteurs bicylindres à deux temps plus durables qui fonctionnent mieux que les fumeurs deux temps traditionnels du passé tout en produisant des rapports puissance/poids étonnants. 

Comme vous l’avez peut-être deviné avec un nom comme Launch Edition, l’accélération est quelque chose de spécial pour cette machine. Vous obtenez une puissance étonnante, mais ce n’est pas tout. La conception du châssis aide à équilibrer les choses pour vous aider à bondir vers l’avant d’une manière contrôlée. Donc, lorsque vous passez d’un arrêt complet à la vitesse de pointe voulue, vous allez traverser cet espace à une vitesse incroyable sans pour autant vous vous sentiez accroché au parechoc arrière. En ce qui concerne ma motoneige, nous avons opté pour la chenille Storm 150 avec des crampons de 1,5 pouce. La traction est adéquate et répond bien lors de nos déplacements dans différentes conditions de sentiers.  

C’est l’une des motoneiges de production les plus amusantes et les plus rapides que j’aie jamais conduite. Est-ce une machine parfaite ? Non, mais je n’en ai pas encore trouvé une. Je n’ai encore jamais trouvé de moteur à deux temps qui n’ait pas au moins un certain retard de puissance quelque part le long de la courbe, et ce moteur en a un léger autour de la zone des 6000 tr / min, mais ce n’est pas si mal, vraiment. La consommation de carburant n’est pas excellente, et ce fait est aggravé par le plaisir de mettre le gaz à fond et de rouler agressif. Les chauffe-pouces et les chauffe-mains chauffent vraiment beaucoup et c’est à la fois bon et mauvais. Ça me permet de porter un gant plus fin, ce qui est plus agréable pour la conduite, mais lorsque vous quittez la motoneige pour flâner le long du sentier, vous constatez que vous passez tout ce temps avec vos mains dans vos poches à essayer de les garder au chaud. Je suis généralement capable de trouver le bon équilibre entre les gants et les équipements chauffants, mais ça devient un peu plus difficile avec les machines Polaris.

Le Polaris INDY 850 XC Launch Edition

En veux-tu un ?

Tu parles d’une question à poser. Vous êtes du type sportif? Vous voulez survoler les sentiers et rouler agressivement? Si c’est le cas, vous feriez bien de jeter un coup d’oeil sur ce modèle de Polaris. Sa combinaison châssis, suspension et moteur vous offre une accélération et une maniabilité incroyable. Si votre but en randonnée est de prendre le temps d’observer les oiseaux, il existe d’autres modèles qui sont sûrement bien mieux adaptés. Mais si vous êtes du type sportif à la recherche de sensations fortes, cette motoneige vous le rendra bien! 

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

Steve Maillet

Steve Maillet

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

– PUBLICITÉ –

NOS DERNIÈRES VIDÉOS

– PUBLICITÉ –

– INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE INFOLETTRE –

Soyez les premiers informés des dernières actualités, événements et offres.

– PUBLICITÉ –