Jeudi, octobre 22, 2020
Jeudi, octobre 22, 2020

Nouveautés Motoneiges Arctic Cat 2021

N’ajustez pas votre appareil, oui oui, on parle bien ici des modèles 2021!  Bien que pour nous la saison 2020 ne fût pas encore commencée dans la majorité des régions du Québec, nous étions invités au lancement de la gamme 2021 de la compagnie Arctic Cat. Pour ce faire, nous étions conviés à 17 heures le 18 décembre dernier pour la présentation de la nouvelle gamme au Togwatee Hotel dans le Wyoming. 

Le Wyoming est l’un des états américains qui a conservé sa superbe allure rustique au fil des années, les immenses ranchs et espaces verts offrent un cachet que l’on ne retrouve nulle part ailleurs.  Chevaux en libertés, bisons, orignaux font partie du décor quotidien des habitants de la région, ce qui pour nous semble pratiquement irréel…  

- Publicité -

Après plusieurs heures dans les avions et aéroports, un chic type de la région nous amène à notre hôtel. Certainement un chasseur, celui-ci nous explique les divers types de gibier de la région et nous fait observer plusieurs espèces en cours de route, il avait l’œil averti…   

Nous voilà enfin arrivés à notre hôtel. C’est une simple suite du décor relaxant de la route, qui nous plonge dans un autre monde… Superbe endroit uniquement en bois rond, chaleureux, avec des gens accueillants et souriants. Le stresse ne semble tout simplement pas exister…

17 :00 Présentation de la gamme 2021

Conviés dans un autre pavillon du complexe hôtelier par les gens d’Arctic Cat, nous étions attendus avec breuvages et grignotines. Brian Dick, relation médias, débute alors avec la présentation des différents ingénieurs et spécialistes qui l’accompagnent pour ensuite entrer dans le vif du sujet. 

Deux grosses nouveautés vont faire la une des journaux pour cette année: une nouvelle gamme intermédiaire Blast, et l’ajout d’un modèle Riot X avec la suspension Alpha One.

Blast 2021

Pourrait-on appeler ça une suite logique au ZR200? Du moins, on comble le manque qui existait entre une motoneige pleine grandeur et les versions ZR200. Les modèles Blast sont des motoneiges plus compactes, qui peuvent assurer une transition de nos jeunes conducteurs avant d’arriver avec une motoneige pleine grandeur, ou même satisfaire les besoins de celui qui débute dans le sport. Dès la première saison, Arctic Cat lance trois modèles de son nouveau venu qui touche trois segments différents. Une version Blast ZR destinée aux sentiers, la Blast LT dans la catégorie des multisegments et une version M pour la montagne.

- Publicité -

Motorisation de la Blast

Les trois modèles sont munis d’un tout nouveau moteur, un monocylindre à deux temps, 400 CC de 65 chevaux. Certains diront que c’est un 800 coupé en deux, et ils n’ont pas complètement tort, on y retrouve sensiblement les mêmes composantes: injection électronique de carburant qui s’effectue sur le dessus du piston lorsque celui-ci est au point mort bas, valve d’admission à clapet de style « reed valve », valve d’échappement contrôlée électroniquement par un servomoteur à trois étapes. Les ingénieurs ont ajouté des contrebalanciers au niveau du vilebrequin pour diminuer la vibration. 

Nouveautés Motoneiges Arctic Cat 2021

Embrayage

Nos amis de CVTech/AAB du Québec sont les fournisseurs des embrayages pour la nouvelle gamme de la compagnie américaine, on appelle la poulie primaire (clutch) CVTech Trailbloc, et la poulie secondaire (Driven) CVTech Invance. Il s’agit du concept de blocs et pesées qu’utilise la compagnie depuis plusieurs années, simple, fiable et performant.

Blast ZR

Destinée au sentier, elle est la plus petite des trois modèles.  On retrouve une chenille de 121 pouces par 14 pouces de largeur munie de crampons de 1 pouce. La suspension arrière, appelée « Slide Rail », offre 10,7 pouces de débattement. De style assez conventionnel, elle comporte un ressort à boudin en partie centrale, ajustable en précharge, et deux ressorts arrière également ajustables à l’aide de deux blocs réglables en trois positions différentes. La ZR est munie d’un parebrise bas de 4 pouces, un démarreur électrique, une marche arrière électronique et d’un cadran digital. Son tunnel, tout comme ses consœurs, est fabriqué d’une seule pièce. Pour établir une comparaison avec sa consœur pleine grandeur, la ZR 6000, la Blast ZR est plus courte de 10 pouces, moins large de 4 pouces et 10 pouces plus basse.

Blast LT

La version LT rejoint l’adepte qui recherche plus de flottaison et de capacité à travailler. Elle est munie d’une longue chenille de 146 pouces par 15 pouces de largeur avec crampons de 1,6 pouce de hauteur. On retrouve la suspension Extra-Action offrant 12,5 pouces de débattement, utilisée sur les modèles pleines grandeurs depuis quelques années. Sa partie arrière est articulée afin de faciliter entre autres la marche arrière. Marche arrière électronique, démarreur et  parebrise haut de 15,5 pouces sont livrés de série. Le modèle LT possède également un support à bagages arrière offrant de l’espace de rangement. En comparaison avec son homologue pleine grandeur, la Norsman X 8000, la Blast LT est plus courte de 4 pouces, moins large de 1,5 pouce et légèrement moins haute de 1,5 pouce.

Nouveautés Motoneiges Arctic Cat 2021
- Publicité -

Blast M

Arctic Cat pousse également son nouveau modèle d’entrée de gamme en version montagne. Et l’on ne fait pas de compromis: suspension Alpha monorail, chenille Challenger de 146«  X 15«   avec crampon de 2 pouces et skis de montagne G2 ProClimb – 7. Si on la compare à une M Hardcore Alpha One de 154 pouces, la Blast est 4 pouces moins longue, 1,5 pouce environ plus large et 11,5 pouces moins haute.

RIOT X

Les dirigeants de la compagnie ont décidé d’apporter une plus grande polyvalence dans la gamme RIOT en introduisant la suspension monorail Alpha One sur les modèles X! La Riot X se voit octroyer une vocation plus montagne pour 2021!! Suspension avant AMS Arctic Mountain, suspension avec amortisseurs FOX ZERO QS3, ski de montagne G2 PROCLIMB avec un ajustement possible de 39,5 à 41,5 pouces. À l’arrière, la suspension Monorail Alpha One avec amortisseur FOX 1,5 ZERO QS3 Coil-Over en position centrale et en version QSL (blocable) en position arrière. 

Jour 2

Après beaucoup de théorie, une journée d’essai nous attendait. Environ -12 degrés Celsius, beaucoup de neige, bref, la journée quasi parfaite pour rouler les prototypes. Vous comprendrez que les gens d’Arctic Cat nous ont mis en garde sur les calibrations et ajustements, car les essais ne sont pas encore complétés sur ces modèles avant d’aller en production. Comme peu de modèles étaient disponibles, nous avons dû nous concentrer sur quelques-uns d’entre eux, Riot et Riot X, et la gamme des Blasts ont meublé notre journée.

Débutons par la gamme Blast, la plus grosse question est bien sûr la puissance… Arctic Cat nous mentionne 65 chevaux, cependant il ne faut pas oublier que nous étions à environ 6000 pieds d’altitude, ce qui signifie une perte de puissance entre 20 et 25%. La question : Est-ce suffisant? La réponse est oui, certes vous n’obtiendrez pas de sensations fortes avec ce moteur, par contre, il amènera quiconque du point A au point B. Sur la version 121 pouces, on observait des vitesses de pointe au-dessus des 100 km/h assez facilement ce qui signifie certainement quelques kilomètres/heure de plus au niveau de la mer. Pour celui ou celle qui débute dans le sport, ou pour quelqu’un qui ne désire pas plus de performance, le Blast fera de l’excellent travail.  Et comme vous avez pu remarquer un peu plus haut dans ce texte, cette motoneige est un peu plus petite qu’une motoneige pleine grandeur, cependant, la différence n’est pas énorme, un adulte de taille relativement normale est très à l’aise sur la motoneige, on la perçoit plus petite, mais sans y être inconfortable. 

Côté un peu plus négatif maintenant, c’est la vibration. Il est pratiquement impossible avec un monocylindre de ne pas avoir de vibration, même avec des contrebalanciers sur le vilebrequin. Donc comme tout bon un cylindre, vous allez ressentir un peu de vibration dans les poignées et les marchepieds à bas régime. Deuxième point que nous avons spécifié aux gens d’Arctic Cat, il se situe au niveau des lisses de ski. Lors de nos essais, les motoneiges étaient équipées de lisses simples, ce qui amène beaucoup de louvoiement sur les conditions plus durcies. Nous avons suggéré l’utilisation de lisses doubles décalées utilisées à maintes reprises par la compagnie. Il ne faut pas perdre de vue que pour celui qui débute, c’est très insécurisant d’avoir une motoneige qui se jette dans les traces de l’autre qui précède.

Nouveautés Motoneiges Arctic Cat 2021

RIOT X

Concept très intéressant que nous avions hâte d’essayer, puisque le marché du 50/50 est en pleine effervescence au Québec depuis quelques années. Comment se comporte la suspension Alpha One avec une chenille de 146 pouces et des skis à pleine largeur? Et bien je dois avouer que j’ai été très surpris, son comportement en sentier est très acceptable, la chenille plus courte combinée à un empattement des skis 39,5 à 41,5 pouces offre tout de même une bonne stabilité en sentier. Pour ceux qui ont eu la chance d’essayer une Alpha one dans le passé, c’est une excellente motoneige de poudreuse, mais dans le sentier, elle est extrêmement versante et pas du tout conçue pour ce type d’utilisation. Par contre, en version Riot X, il est possible de prendre les courbes à une bonne vitesse et de demeurer stable. La partie avant permet de garder en axe le châssis de façon plus efficace qu’avec un écartement des skis à 36 pouces.  En poudreuse par contre, elle demeure dans la catégorie des hybrides, avec un écartement des skis à plus de 39 pouces, l’initiation des manœuvres en neige profonde demande plus d’effort. Il faut un contrepoids beaucoup plus prononcé et rester aux aguets, car la motoneige veut nous ramener sur ses skis. On observe vraiment une gradation du comportement entre la Riot et la Riot X. Il est difficile de quantifier les pourcentages, mais si la Riot est un 50/50, on pourrait facilement affirmer que la version X tourne autour du 65% hors-piste versus 35% piste.  On devrait certainement en voir quelques-unes au Québec… 

Après une grosse journée d’essai, photos, vidéos, nos hôtes nous attendaient pour un petit 5 à 7 et un bon souper. C’est l’occasion d’échanger avec les gens de la conception et de l’ingénierie sur nos essais, d’apporter nos commentaires et d’entreprendre de bonnes discussions sur les produits et l’industrie en général! 

Et quoi de mieux qu’une bonne confrontation avec nos amis américains au billard avec un bon verre pour terminer la soirée! Magique…

Un gros merci tout spécial à Donna Beadle, relation médias Arctic Cat, qui nous a reçus et s’est assuré que nous ayons un superbe séjour. Ce fut très apprécié!! Et Merci également de l’invitation à Arctic Cat !!!

- Publicité -
Stéphane Mivillehttps://passionmotoneige.raven-media.ca
Chroniqueur - Passion Motoneige Magazine

LAISSER UN COMMENTAIRE

Les commentaires ne s'affichent qu'une fois approuvés par l'administrateur
Please enter your name here

Découvrez d'autres articles

connexes