– PUBLICITÉ –

Polaris Patriot BOOST

Polaris Patriot BOOST

– PUBLICITÉ –

Table des matières

Polaris le qualifie comme le plus performant moteur deux temps jamais produit! La commande passée aux ingénieurs de Polaris était simple: on veut de la puissance partout, pas seulement dans le haut de la montagne. Et bien, mission accomplie! Ce nouveau moteur utilise pratiquement toutes les mêmes composantes que le moteur Patriot 850: le même vilebrequin, les mêmes roulements à billes et les mêmes bielles. Seulement les pistons diffèrent pour recevoir la pression du turbo. On a dit boost? Oui, oui, beaucoup de boost : 9 livres de pression maximale injectée dans le 850. On nous mentionne une puissance au niveau de la mer augmentée de 10% en comparaison avec le 850 atmosphérique, et cette puissance est conservée pour atteindre 50% d’augmentation de puissance à 10 000 pieds d’altitude !!  

Polaris Patriot BOOST

Parlons chiffres

Supposons un 850 Patriot à aspiration naturelle à 165 chevaux, ce qui est conservateur, 165HP X 10%, on obtient 16,5 chevaux de plus, ce qui place le nouveau pur-sang à 181,5 HP au niveau de la mer !! WOW! Polaris nous présente ce nouveau système ayant la même fiabilité, le même contrôle et sans aucun délai de réponse (LAG). 

Ce nouveau turbo est situé à la verticale directement sur le silencieux et nous est présenté avec un poids 40% plus léger versus les turbos disponibles sur le marché. Autre facteur digne de mention, le positionnement du turbo en fonction de l’admission au moteur est très rapproché, ce qui permet d’avoir un tube de charge très court, améliorant ainsi la réponse. Polaris est également propriétaire du concept qui gère l’échappement et la soupape de décharge.

Smart boost Design : soupape de décharge

Le manufacturier américain nous présente une toute nouvelle façon de gérer la pression du turbo. Habituellement, la soupape de décharge (Wastegate) est située directement sur le turbo et s’ouvre lorsque la pression est trop élevée. Elle laisse ainsi s’échapper l’air provenant du tuyau calibré via une porte adjacente à la turbine, diminuant la révolution du compresseur qui pousse l’air sous pression dans le moteur. 

Pour obtenir une réponse plus rapide, les ingénieurs ont dessiné un concept de gestion de la pression très différent. La soupape de décharge est séparée du turbo et est située en parallèle à ce dernier, elle établit un lien direct entre le tuyau calibré au résonateur. Lorsque le besoin de diminuer la pression se fait sentir, la soupape de décharge s’ouvre pour diriger une partie de la pression interne du tuyau calibré vers le résonateur. De cette façon, on diminue la vitesse rotationnelle du turbo qui, par ricochet, diminue la pression poussée dans le système d’admission.

Aucun doute, Polaris franchit le cap des 180 chevaux pour un moteur deux temps, et ce pour la toute première fois de l’histoire sur une motoneige de production!  Bravo!

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

Stéphane Miville

Stéphane Miville

Chroniqueur - Passion Motoneige Magazine
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

– PUBLICITÉ –

NOS DERNIÈRES VIDÉOS

– PUBLICITÉ –

– INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE INFOLETTRE –

Soyez les premiers informés des dernières actualités, événements et offres.

– PUBLICITÉ –