Vendredi, avril 9, 2021
Vendredi, avril 9, 2021

SKI-DOO MXZ Sport 600 EFI 2021 Essai

Si je vous mentionne le nom de MXZ, assurément, ce nom vous fera penser au manufacturier Ski-Doo. Cette nomination traverse aisément les années et il est, tout compte fait, presque mythique pour une majorité de motoneigistes. 

Lancée à l’origine en 1992 en tant que modèle de 1993, la MXZ s’est inspirée des courses de cross-country. Elle était basée sur le nouveau châssis F en aluminium léger – à l’époque – avec la nouvelle suspension avant Direct Shock Action (DSA) et la suspension arrière C-7 mise à jour. Elle était propulsée par un moteur 2 cylindres Rotax  à soupapes rotatives refroidis par liquide de 463 cm3 alimentés par deux carburateurs de 34 mm.

- Publicité -

Onze années après la première apparition de la MX Z dans les salles d’exposition Ski-Doo, évidemment calquée sur le succès du Polaris Indy, la MX Z basée sur le châssis REV a été dévoilée, et elle ne ressemblait en rien à ce que les autres manufacturiers avaient produit à ce jour. La MX Z 2003 à l’époque comportait un châssis à longerons avant qui a établi une nouvelle norme en matière de suspension et d’ergonomie. Ski-Doo a mis une grande partie de son prestige sur le nouveau concept REV. L’idée était de ramener le pilote dans l’équation en le plaçant en avant et plus droit afin qu’il puisse mieux interagir avec la motoneige sur les bosses et dans les virages. Qui ne se souvient pas des exploits du pilote Blair Morgan au guidon d’une MXZ conçue pour affronter les bosses et des sauts vertigineux sur les circuits de courses de Snocross ? 

Lorsque vous recevez votre magazine Passion Motoneige en début de saison, vous avez le privilège de consulter par la même occasion le guide d’achat préparé par notre ami et chroniqueur expert Stéphane Miville. Cette section dans notre magazine met en lumière tous les modèles disponibles et vous fait assurément saliver sur la motoneige de vos rêves. En complément d’information rattaché à chaque fiche descriptive, nous y retrouvons également le prix de détail de chaque modèle pour vous permettre de magasiner votre prochaine motoneige de façon réfléchie. 

SKI-DOO MXZ Sport 600 EFI 2021 Essai

Bien heureusement, malgré une hausse des prix de certains modèles pourvus de plusieurs artifices et de nouvelles technologies, certaines motoneiges considérées d’entrée de gamme sont encore disponibles à un coût d’acquisition abordable autant pour les débutants dans l’activité motoneigiste que pour les habitués recherchant un véhicule accessible monétairement. 

Il faut dire les vraies choses, Ski-Doo nous avait déçus jusqu’à l’année dernière avec la présentation de sa motoneige économique d’entrée de gamme, la MXZ Sport. Elle nous était proposée avec un ensemble qui, jusque-là, était tout simplement du réchauffé. Elle nous était offerte avec la vieille plateforme REV-XP et le moteur 550 cc refroidi par ventilateur. Nous devons être honnêtes, l’ensemble proposé avait fait ses preuves et nous ne pouvions être trompés sur ce point. Cependant, l’ensemble suggéré était considéré comme du déjà-vu et Ski-Doo se devait de nous présenter une refonte complète de son véhicule considéré par plusieurs comme étant la motoneige sport économique par excellence du constructeur de Valcourt.

Enfin, du renouveau: Ski-Doo MX Z 600 EFI Sport 2021!

- Publicité -

En premier lieu, pour 2021, Ski-Doo a décidé d’intégrer à tous ces modèles, le châssis REV Gen4 en laissant tomber par la même occasion la vieille plateforme REV-XP. Ce châssis REV Gen4 s’est attiré énormément d’éloges depuis son introduction en 2017. Il était temps que cette plateforme soit proposée au modèle Ski-Doo MX Z 600 Sport et nous faisons tous consensus sur ce point. La centralisation des masses ainsi que sa position de conduite avancée ne demandent plus de présentation. Dans le cas de notre modèle d’essai, probablement pour des raisons de coût, le châssis n’est pas peint et il nous rappelle les versions antérieures où nous devions y apporter un soin jaloux et des heures d’entretien pour éviter une oxydation excessive. Tenez-le-vous pour dit, si vous voulez garder son fini d’origine, des produits appropriés et du jus de bras seront nécessaires pour garder cette motoneige impeccable.

SKI-DOO MXZ Sport 600 EFI 2021 Essai

Du côté de la chenille, Ski-Doo nous revient avec une longueur de 129 pouces pour cette catégorie de motoneige. La gamme MXZ a toujours été reconnue pour être des motoneiges typiquement de sentier et cette tradition continue encore une fois cette année. Cela ne veut pas nécessairement dire qu’il n’est pas recommandé de s’aventurer hors des sentiers battus, mais cette motoneige demandera un jugement plus serré de votre part lorsque vous serez confronté à un amoncellement important de neige d’une densité imprévisible. La chenille Ripsaw de 1,25 » offre des performances acceptables en sentier, mais sans plus. Tout dépendamment des conditions, elle offre l’adhérence souhaitée sur la neige durcie, mais lorsque l’on rencontre du démêlé ou de la glace, ses performances sont quelque peu décevantes et nous devons être doux sur l’accélérateur pour éviter des dérapages. 

En contrepartie, son poids peu élevé, environ 50 lb plus légères que la MXZ XRS, et ses dimensions minimalistes font de cette motoneige un véhicule très maniable à piloter en toute circonstance. La suspension SC-5M arrière non couplée, qui nous rappelle les versions de montagnes, est reconnue pour réduire les transferts de poids avec un amortisseur central à taux descendant et un amortisseur arrière à taux croissant progressif. La suspension avant RAS 3 nous permet un pilotage précis et prévisible sans pour autant être exceptionnelle. Il faut être intègre et reconnaître qu’elle fait le travail même dans des conditions que nous pouvons qualifier de plus techniques. 

À l’avant, la suspension RAS 3 jumelée aux amortisseurs aux gaz ajustables en compression font relativement le travail. Il ne faut pas oublier que les concepteurs ont voulu concevoir une motoneige à prix abordable et que l’ensemble de la suspension pourrait sembler basique, mais si nous lui apportons les ajustements nécessaires, elle nous donne des résultats et des performances très acceptables. 

Une nouvelle mécanique

Pour 2021, Ski-Doo nous propose une toute nouvelle mécanique de 600 cc à injection électronique de carburant remplaçant par la même occasion les moteurs 550 cc refroidis par ventilateur (dans certains modèles) et les 600 cc à carburateur se retrouvant dans les anciennes versions du MX Z Sport. Pour vous dire la vérité, Ski-Doo n’avait pas le choix de concevoir une nouvelle motorisation, car ses 2 moteurs que ce nouveau 600 EFI remplace n’étaient pas en mesure d’être introduits dans le châssis Gen4 par leurs configurations. 

Les défis des concepteurs de ce nouveau moteur dans la catégorie des 600 cc étaient grands. Ils se devaient de concevoir un moteur économique, fiable, facile d’entretien et à faible coût de possession à partir des bases du 600R qui lui-même avait été conçu à partir du 850 E-TEC. Par conséquent, en utilisant des composantes déjà éprouvées, Ski-Doo s’assurait de proposer un nouveau moteur fiable. Le second défi était de concevoir une nouvelle motorisation simple. Nous sommes conscients que certaines régions sont plus éloignées et que certains motoneigistes doivent se débrouiller avec ce qu’ils ont de disponible sous la main. Le nouveau 600 EFI utilise des bougies génériques que nous pouvons trouver facilement chez une multitude de commerçants. L’accès aux bougies est également très facile pour un remplacement rapide lorsque le besoin survient. 

Le résultat est un moteur à 2 temps développant 85 chevaux produisant une sonorité très agréable. Ce nouveau moteur est de conception simple, car il n’a pas de soupapes d’échappement, pas d’injecteurs E-TEC et pas de cartographie informatique complexe.

- Publicité -

Les bas et moyens régimes sont ses plages d’utilisation où il excelle à priori. À plus haute révolution, c’est dans cette plage que nous remarquons qu’il n’est pas aussi efficace que le 600R E-Tec pourrait être. Cependant, en comparatif avec la version précédente à carburation, le degré de vibration a été beaucoup atténué. Nous ressentions fréquemment de l’engourdissement avec les moteurs équipant les MXZ Sport des années antérieures à notre plus grand déplaisir. 

SKI-DOO MXZ Sport 600 EFI 2021 Essai

Ski-Doo recommande l’utilisation d’essence d’indice d’octane de 87 pour son nouveau moteur 600 EFI. Sa consommation est relativement similaire à ce que nous étions accoutumés avec le moteur 600 à carburateur qu’il remplace. On nous avait promis un moteur plus économique, mais nous avons constaté qu’il ne rencontre pas les promesses pour l’instant à ce chapitre. Au moment d’écrire ces lignes, nous sommes relativement encore tôt en saison et nous espérons que sa consommation d’essence sera revue à la baisse lorsque sa période de rodage sera complétée.  

Ce nouveau moteur est relativement silencieux et projette une fausse perception sur ses réelles capacités. Ses accélérations sont surprenantes, sans pour être autant explosives, et il nous offre de très bonnes reprises. N’ayez crainte, nous n’avons pas l’impression que les deux bras vont nous arracher du corps ou que nous allons subir une crise cardiaque à chaque coup d’accélérateur. Ce moteur nous permet cependant de suivre sans gêne nos comparses motoneigistes lors de randonnées en sentier forestier sinueux. C’est plutôt dans les longues lignes droites que nous constatons les limites de ses 85 chevaux. Néanmoins, les motoneigistes débutants en auront pleinement pour leur argent avec cette nouvelle mécanique apposée du célèbre nom Rotax. 

Pour être honnête, ce moteur conviendra à 95% des motoneigistes. Nous avons une fausse perception que nous devons posséder des motoneiges hyperpuissantes pour avoir du plaisir en sentier. Il faut se rappeler que nous devons respecter une limite en sentier de 70 km/h et que la Ski-Doo MXZ Sport 600 EFI 2021 offre déjà beaucoup plus que ce dont nous avons réellement besoin à ce chapitre. 

Économique, mais pas sans artifice!

Cette motoneige d’entrée de gamme est équipée du dernier modèle ayant une clé de contact pour le démarrage. C’est inhabituel de nos jours de voir encore un démarrage de la sorte chez Ski-Doo. Par contre, les départs sont sans hésitation et ne draineront pas la batterie inutilement. 

Lorsque nous voulons engager la fonction arrière, il suffit d’orienter la clé de démarrage dans le sens des aiguilles par une simple rotation. Pour revenir à la marche avant, il suffit que de répéter la même démarche. Nous avons remarqué que l’actionnement de la marche arrière allège le guidon de gauche par l’absence d’un commutateur pour cette fonction à cet endroit.   

L’embrayage P-Drive est également de série sur cette motoneige. Cet embrayage haute performance a été conçu pour réduire le frottement, réduire le poids, permettre un débit plus constant, nécessiter moins d’entretien et durer plus longtemps. Il est incroyablement constant à maintenir le régime en gardant le moteur à sa puissance maximale.

La Ski-Doo MXZ 600 Sport 2021 est équipé du cadran numérique de 4,5 pouces introduit l’année dernière. Ce cadran plus plat permet une meilleure visibilité autant en position assise que debout du pilote. 

Comme tous les modèles Ski-Doo, cette motoneige peut recevoir la multitude d’accessoires LINK disponibles sur le marché. Une panoplie de configuration est possible avec plus de 300 accessoires mis à la disposition des adeptes de cette marque. 

SKI-DOO MXZ Sport 600 EFI 2021 Essai

Agile en sentiers sinueux

Il faut être honnête, la Ski-Doo MXZ Sport 600 EFI 2021 est très alerte et souple lorsque des sentiers sinueux se présentent à nous. C’est dans ces circonstances qu’elle brille de tous ses feux. Son moteur de 85 hp se débrouille aisément dans ces situations particulières et nous pouvons pousser l’audace à déporter notre poids à l’intérieur des virages pour accentuer sa cohésion avec les surfaces enneigées. Le châssis REV Gen4 aide considérablement à attaquer les séries de courbes dans un élan de laisser-aller.

Cependant, c’est dans les longues lignes droites que ce moteur perdra son souffle comparativement à des cylindrés et des motoneiges plus puissantes. Il faut en être conscient lorsque nous faisons l’acquisition de la Ski-Doo MXZ Sport 600 EFI 2021. Son agrément de conduite n’est pas atténué lorsque nous sommes lucides sur cette prérogative. Ce n’est pas tous les motoneigistes qui désirent des vitesses de pointe au-delà de 150 km/h. Dans ses limitations, cette motoneige est très dégourdie et ses spécifications techniques trahissent ses réelles capacités. Lorsque nous sommes aux guidons de ce nouveau MXZ Sport, nous oublions pratiquement qu’elle est l’une des moins dispendieuses sur le marché présentement.

Malgré tout, elle n’est pas parfaite!

Même si nous sommes conscients que la Ski-Doo MXZ Sport 600 EFI 2021 est un achat à considérer et que pour son déboursé, elle offre beaucoup, elle a certaines lacunes. En premier lieu, son siège est très petit et nous pourrions croire qu’il est conçu plus spécialement pour des motoneigistes d’un petit gabarit seulement. Il est court et étroit et manque royalement de fermeté. Un adepte d’une plus grande stature remarquera rapidement son manque de soutien. En second lieu, le commutateur pour les poignées et le pouce chauffant est unique. Nous aimerions avoir des interrupteurs indépendants dans ce cas-ci, car nous devons trouver le bon compromis entre les deux. En dernier lieu, c’est d’une évidence que les concepteurs n’ont pas élaboré l’aspect sécuritaire pour le positionnement du commutateur des feux de croisement et de route. Pour sa permutation, nous devons retirer complètement notre main gauche du guidon et actionner le commutateur situé plus bas sur le carénage de la motoneige. Cette opération demande également de quitter le sentier du regard une fraction de seconde en guidant la motoneige de la main droite seulement. Par conséquent, cette action pourrait nous faire dévier de notre trajectoire et malheureusement, un accident non souhaitable.

En résumé, Ski-Doo nous propose la MXZ Sport 600 cc EFI accessible à tous les motoneigistes autant du côté économique, mais également pourvu de la riche expérience de ce manufacturier dans ce domaine. La plateforme Gen4 signifie que vous obtenez la configuration la plus avancée et la plus efficace de Ski-Doo et que vous payez beaucoup moins que vous le feriez pour la même technologie dans d’autres catégories. Quiconque qui serait tenté par cette motoneige y trouvera donc son compte sans pour autant vider leur portefeuille. Son prix alléchant et toutes ses commodités pourront satisfaire autant les débutants que les chevronnés désirant une motoneige leur procurant un faible coût d’acquisition.

- Publicité -

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Les commentaires ne s'affichent qu'une fois approuvés par l'administrateur
Please enter your name here

Découvrez d'autres articles

connexes